TÉMOIGNAGES

"Côté santé, sa glycémie est très stable, je pense qu’il va falloir pour une deuxième fois (depuis la constellation) baisser la dose d’insuline injectée, c’est une très bonne nouvelle. L’endocrinologue était très heureuse de voir son état aussi bon. Au niveau neurologique, le médecin homéopathe qui la suit et la voit tous les 3 mois, était très satisfait car elle tremble beaucoup moins et est capable de faire des déplacements qu’elle n’arrivait plus à faire il y a quelques mois (marche en arrière, sur le côté). Ses analyses de sang sont bonnes pour la première fois, le cœur est OK (les examens sont bons). Ses problèmes digestifs diminuent moins de nausées et E. accepte un régime alimentaire strict pour la première fois ; chose nouvelle, E. prend part au traitement ! Elle semble décidée à prendre en main sa guérison, ça c’est nouveau ! ça bouge, lentement mais puissamment !

Chaque jour je ressens la constellation qui agit sur moi, E. et son père. Ce n’est pas imaginaire, je vois très concrètement dans la matière les effets se produire et je suis toujours étonnée !

Merci à tous, pour votre générosité et votre engagement ; si E. peut se libérer ainsi, c’est grâce à votre implication à tous auprès d’elle !"

Première Constellation réalisée pour une jeune adolescente souffrant d’une maladie génétique rare, le syndrome de Kearns Sayre

"Pour l'instant, nous contatons des changements chez L. assez positifs. Il est plus actif, moins dans ses pensées, il communique. Nous avons le sentiment qu'il est plus léger. Après, ce sont les vacances, mais même mon mari qui est plutôt terre-à-terre voit un changement. Je croise les doigts pour que cela continue comme cela. Très sincèrement merci car j'avais le sentiment de me battre contre des montagnes et que rien n'évoluait pour L. J'étais impressionnée par les positions de Marc-Antoine dans l'équipe qui ressemblaient vraiment à celles de L. Nous voyons au fil des jours des changements par forcément flagrants pour quelqu'un d'extérieur mais sincèrement, on sent que ça bouge. Il est souriant, il communique, c'est énorme déjà. Ça me rassure et me laisse de l'espoir. L. s'est mis à dessiner. Il prend un modèle et à main levée, il dessine. Il n'a jamais fait ni coloriage, ni dessin depuis tout petit. Je me permets de vous envoyer un dessin." 

Constellation réalisée pour un garçon souffrant de lenteurs importantes 

"Depuis la dernière constellation, beaucoup de mouvements… je pense que nous vivons même encore les effets de la première constellation il y a un an. Dans un premier temps, c’est surtout moi qui a été impactée : j’ai eu le sentiment d’être dans une « lessiveuse » ; il m’a été demandé de me positionner clairement notamment face aux hommes, d’exprimer mes limites et de clarifier ce que je voulais et ne voulais pas dans les domaines affectif, professionnel, familial. Ce qui a été fait. Depuis ce repositionnement (et donc la constellation), E. se sent en forme, la fatigue continuelle la quitte (même si parfois elle revient mais elle ne s’installe pas), elle semble plus « vivante », ses professeurs ont noté qu’elle était capable d’être attentive pendant toute la durée des cours ; ses paupières sont plus ouvertes ; les médecins l’ont trouvée en forme : elle reprend doucement du poids, les examens cardiaques sont très rassurants, le diabète est stable, les progrès se poursuivent au niveau neurologique. Des calages se font aussi entre E. et moi autour de la séparation, l’autonomie, le respect de ce qu’elle est … avec des mouvements de colère et de tristesse chez E. et des prises de conscience fortes chez moi. E. a également pris conscience de son ambivalence face à la maladie : son désir de ne pas être malade et le confort que lui offre la maladie ; elle a vu cette maladie comme une vielle amie (comme dans la 1e constellation) qu’elle veut aujourd’hui quitter. Cette prise de conscience a été très compliquée mais elle se fait. Nous avons passé le réveillon de Noël en Bretagne avec le papa d’E. ; tout était très calme ; nous étions tous heureux d’être ensemble … ceci était impossible, il y a un an (effet de la première constellation). E. a des contacts apaisés avec sa grand-mère paternelle qui renoue avec son fils (père d’E.). Les relations s’harmonisent du côté paternel. Côté famille maternelle, si les liens sont coupés avec mes frères, nous renouons avec mon ex-belle sœur et ma nièce ; ces retrouvailles font du bien à tout le monde, une stabilité affective s’installe. Voilà en résumé les mouvements, les harmonisations en cours.

Encore merci à toi et ton équipe ; vous êtes extraordinaires de nous offrir ce beau cadeau."

Deuxième Constellation réalisée pour une jeune adolescente souffrant d’une maladie génétique rare, le syndrome de Kearns Sayre